Sandwich street-food libanais Falafel dans un pain pita
Street food

Les meilleurs adresses de street-food libanaises de paris

Je n’ai jamais été très difficile. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui me poussent à manger exclusivement auprès d’une petite échoppe ou d’un restaurant mobile lorsque je découvre un pays. Croyez-le ou pas, mais c’est dans la rue que se préparent les meilleures recettes qu’il m’a été donné de goûter.

La cuisine de rue libanaise

La street food est sans doute l’un des phénomènes culturels qui rassemblent le plus de pays dans le monde. Oui, il n’y a aucun pays dans laquelle la cuisine de rue n’existe pas. Cette pratique a été boudée pendant longtemps, car elle a été associée à tort à de la malbouffe notamment aux États-Unis qui en sont l’un des précurseurs avec leurs camions-restaurants. Aujourd’hui, grâce à la street food, les travailleurs peuvent manger pendant leurs heures de pause des repas complets et savoureux.

Le Liban n’a pas été épargné par la cuisine de rue. D’ailleurs, si vous avez déjà été dans ce pays, vous noterez l’omniprésence de la street food qui propose une gastronomie simple, mais étonnamment raffinée. Les rues et les dédales de Beyrouth foisonnent d’échoppes, d’étals, de snackbars, mais également des vendeurs à la sauvette qui proposent des spécialités pour une
dégustation sur le pouce.

Néanmoins, le phénomène qui symbolise le plus cette cuisine de rue libanaise n’est autre que les fouwels. Il s’agit de petits kiosques qui sont spécialisés dans le foul et le houmous et qui avaient la particularité d’ouvrir à 3 heures du matin pour accueillir les pêcheurs et à 5 heures les travailleurs matinaux.

Les meilleures adresses de la street food libanaise à Paris

À Paris, c’est le restaurant Mezzencore qui propose la meilleure cuisine à la carte de la street food libanaise. Non vous ne rêvez pas. Ce restaurant se spécialise bien dans les repas qui se vendent dans les rues des villes du Liban. Parmi ses spécialités, on retrouve le fallafel, le mezzé et le chawarma qui est une déclinaison libanaise du kebab. Localisé dans le 17e arrondissement, le Mezzencore propose sa cuisine à emporter, à déguster sur place ou à livrer chez vous. Une plateforme de livraison immensément connue en France a désigné le
fallafel de Mezzencore comme le second plat préféré des Français ce qui n’est pas rien.

Ya Bayté est une autre adresse qui propose de la cuisine de rue libanaise que vous ne manquerez pas d’apprécier. Dans cet établissement localisé dans le 5e arrondissement, convivialité et gourmandise sont à l’honneur. Les spécialités se préparent en quelques minutes seulement, n’hésitez surtout pas à y faire un détour. Vous pourrez y faire l’expérience d’un véritable déjeuner libanais en compagnie de vos amis ou de vos proches.

Noura est une enseigne qui propose également de la street-food libanaise, mais en plus raffinée, vous vous demandez qu’est ce qu’on y mange. Vous y trouverez des plats classiques comme le chawarmas, le fallafel et le houmous, mais à cela s’ajoutent des repas qui sont plus à l’air du temps, mais qui sont toujours d’origine libanaise. Rappelons tout de même que Noura existe depuis plus de 20 ans. Si vous désirez goûter à des sandwichs libanais préparés avec des produits frais du terroir, Noura est l’adresse auprès de laquelle vous devez vous rendre.

Bien plus qu’un phénomène multiculturel, la cuisine de rue permet aux gourmands et aux gourmets de profiter d’un
voyage de saveurs, parfois sans quitter leurs villes. Que ce soit à Paris, à Beyrouth, à Bangkok ou à New York, c’est au détour d’une ruelle que l’on retrouve les étals qui proposent les plus savoureuses spécialités culinaires locales. Les meilleures recettes libanaises, c’est dans la rue
qu’on y mange et cela même dans la capitale.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.